Bienvenue à la Roche-de-Rame

Découvrez le patrimoine rochonnais


L'association Patrimoine de la Roche de Rame a pour objectif de maintenir, restaurer, promouvoir le patrimoine bâti et non bâti de notre commune.
La Roche de Rame est une commune du Pays des Ecrins.
Elle compte 820 habitants. Son territoire s'étend de 910 m d'altitude (la Durance à Pra-Reboul) à 2808 m (Pic du Haut Mouriare). Il comprend plusieurs lacs et se situe dans la zone Natura 2000 du steppique durancien et queyrassin.



Association amie : celle du pays guillestrin


A https://www.facebook.com/Pays-Guillestrin-1768713643404287/genda


La journée "sentiers" du 30 avril a été aussi laborieuse que conviviale


Pour une prochaine exposition sur : "Le village d'hier et d'aujourd'hui à travers des photographies", nous recherchons des photos anciennes de la Roche de Rame. Prendre contact avec:

Colette Duc : 04 92 20 90 59 ou

Philippe Perrin : 06 72 90 31 71

Actualités


Télécharger
Réunion du 18/04/2016
réunion du 18:04:2016.pdf
Document Adobe Acrobat 77.1 KB

Inauguration du jardin des simples

                                   

                                     Le jardin des simples

On connaissait le jardin de Versailles avec ses fontaines magnifiques, le jardin de Villandry en Touraine avec ses parterres de légumes, les jardins suspendus de Babylone, le jardin de Gethsémani où le Christ pria avec ses apôtres. Il faut maintenant ajouter à la liste des jardins illustres le jardin des simples de la Roche-de-Rame.
Jardin des simples, jardin des plantes qui guérissent, que l’on rencontre sans y penser au cours de nos randonnées. Elles auraient pu rester discrètes dans les pâturages ou les forêts, ces plantes.
Mais voilà, un jour, ou plutôt une nuit, une voix a murmuré à l’oreille de Colette :
« je viens t’annoncer que tu enfanteras d’un jardin guérisseur ». C’était sans doute l’archange Gabriel, à moins que ce ne fût Hygie ou Panacée ayant jeté leur dévolu sur un nouvel Hippocrate.
Aussitôt Colette se lançait dans les recherches : quelles plantes ; pour quel usage ; quel emplacement pour le jardin ; quelle forme ; quelle superficie ; et l’eau pour l’arroser ; et les mains pour entretenir ?
Bientôt le projet prenait forme et en janvier 2015 la Mairie recevait une note précise, définissant le projet, en donnant les objectifs et en fixant l’agencement. Il est à noter qu’on prévoyait un carré de plantes de sorcières ou plantes de la femme. S’agissait-il d’un choix ou d’une synonymie ?
Une fois le projet accepté, il fallait passer à l’acte : Après une conception miraculeuse et immaculée, l’accouchement ne pouvait se faire que dans la peine et les mains dans la terre.
Début mai 2015 une rencontre avec Anne Merry permettait de finaliser le choix des plantes :
* plantes panacées, qui soulagent plusieurs maux
* plantes des fièvres et des refroidissements
* plantes digestives
* plantes vulnéraires, qui cicatrisent les blessures.
Fin mai le terrain était nettoyé. Fin juin, Anne Merry revenait pour faire les plantations.
Il restait à mettre des étiquettes pour renseigner le visiteur, des bancs pour la contemplation, un texte apposé au mur pour la philosophie. Et à arroser …..
Finalement, après neuf mois de gestation, le jardin était prêt en septembre pour l’inauguration du château.
Et au printemps 2016, des yeux émerveillés pouvaient voir la vie reprendre après l’enneigement hivernal.
Claude Casenave

 

 Noces de coton du jardin des simples de La Roche de Rame
Sous la houlette de Colette Duc, présidente de l'Association du patrimoine de La Roche de Rame, Hautes Alpes, un public nombreux et conquis a assisté au premier anniversaire du jardin des simples en présence d'Anne Merry, auteure, conférencière et guide botanique, conceptrice de ce projet.
Après une mini-conférence pendant laquelle Anne nous a révélés les vertus et les usages des simples, en guise de gâteau d’anniversaire, une dégustation de cake aux orties, de panna cotta aux plantains, arrosés de sirop à la menthe sans colorant, a suscité un vif intérêt chez les participants.
Rendez-vous l’an prochain !

Philippe Perrin

Discours d'inauguration

Bonjour à tous,

Bienvenu à monsieur le maire et à ses conseillers. Sont excusés nos députés et conseillers départementaux, bienvenu à Roland Davin adjoint à l’Argentière.

L’association Patrimoine se réjouit de cette rencontre autour des simples.

Avant les années 1950, ce mot était inconnu par les paysans qui pourtant connaissaient  leurs vertus puisqu’ils les cueillaient jusque très haut en montagne. Pensées, arnica, génépy et autres pour soigner « le coup de froid ». C’était pour eux, une activité nécessaire, c’était pour eux, leur pharmacopée.

Les années 1950 sont une rupture de la culture paysanne. Les pertes humaines des guerres mondiales, les trente glorieuses, l’industrie pharmaceutique ont mis en sommeil ces pratiques. Les paysans avaient vieilli. Le temps passa. Lors des décennies 1980, 1990, un retour à la nature s’amorce avec les agriculteurs et éleveurs. On parle de plantes qui nourrissent, de plantes qui guérissent, d’alimentation différente.

Pour moi, ce moment est arrivé plus tard : la presse qui parlait de Salagon, le jardin historique de Mt Dauphin, Dominique Coll, Anne Merry, ont eus raison de mon ignorance. Et étudier la pharmacopée végétale ancienne et actuelle, dans notre village et sur les montagnes qui le bordent, faire donc de l’ethnobotanique, entre logiquement dans l’objectif de notre association.

Et c’est ainsi, qu’un matin d’avril 2015, l’idée de ce jardin s’est concrétisée : La mairie nous a prêté 50 mètres carrés, j’ai cherché et trouvé celle qui savait, Anne Merry, j’ai fait appel aux têtes et bras des membres de l’association. IIs m’ont bien suivie.  Merci à eux !

Nous souhaitons que cet endroit, que M. le président de la ComCom, aujourd’hui excusé, qualifie de reposant, accueille les enfants de l’école, les pensionnaires de la maison de retraite du canton, les rochonnais,  les touristes.

Nous placerons un QRCode, pour qu’avec nos smartphones, nous puissions en savoir encore plus ! !

Mais déjà avec notre technicienne Anne, qui a bâti ce jardin, vous allez en savoir encore plus et apprendre à faire de bonnes tisanes !

Colette Duc

 

Article du Dauphiné Libéré du 11 juillet 2016

Photos Philippe Perrin

 

Cake aux orties

Temps de préparation : 25 minutes
Temps de cuisson : 45 minutes

 

Ingrédients (pour 4 personnes) : - une belle brassée d'orties (la valeur d'une assiette pleine environ)
- 4 oeufs
- quelques lardons
- un verre de lait
- un yaourt nature
- 200 g de farine
- 50 g de fécule de pomme de terre
- un oignon
- sel, poivre (ou piment d'espelette)

 

Préparation de la recette :

 

Rincer les orties, les mettre 20 min dans un auto-cuiseur.
Eplucher et couper l'oignon et le mettre à fondre dans une casserole avec du beurre. Rajouter les lardons à la fin.
Dans un saladier, mélanger farine, oeufs, fécule, lait, yaourt, sel et piment d'espelette (ou poivre).
Rajouter les orties, oignons et lardons.
Mettre dans le plat à cake et au four 45 min environ, à feu doux (180°, thermostat 6).
Bon appétit!

 

************************************************************

 

 

Panna Cotta à la reine des prés à la framboise

Ingrédients pour 4 personnes
Pour la panna cotta : 500 ml de lait d'amande - 6 sommités de reine-des-prés - 100 ml de crème soja - 1 c. à s. de crème de riz en poudre (15 g) - 2 c.à c. rase d'agar-agar - 100 g de sucre blond de canne
Pour le coulis de framboise : 250 g de framboises - 70 g de sucre de canne
Temps de préparation : 30 minutes
Niveau : facile
Coût : économique

 

1. Versez le lait d'amande dans une casserole. Portez doucement à ébullition. Dès les premiers bouillons, stoppez le feu et ajoutez la reine-des-prés. Laissez infuser une heure à couvert.

 

2. Filtrez le lait d'amande. Ajoutez le reste des ingrédients de la panna cotta, fouettez et faites bouillir à feu doux pendant 30 secondes.

 

3. Répartissez le mélange dans quatre verrines.

 

4. Mixez les framboises avec le sucre jusqu'à l'obtention d'un coulis. Mettez-le dans une grande seringue à pâtisserie (ou une poche à douille fine). Déposez-le à la surface de la panna cotta en pressant sur les bords de façon à former des petites vaguelettes.5. Placez au réfrigérateur au moins 4 heures avant de déguster.

 



Association Patrimoine

Réunion du 30 août 2016

 Présents : Claude C., Francis M., René B., Géraldine G., Michel F. Mumuche, Anita C., Mireille M., Maurice D., Cathy F. Philippe P., Charles D., Claude D., Colette D.

Excusés : Pascal C., Simone B., Alain C., René O., Annie F.

Bienvenue à notre maire présent ce soir.

Cet été

Inauguration du jardin des Simples

9 juillet : 60 personnes. Le branchement de l’eau est à côté des bancs, celui qui passe peut facilement arroser

Ouverture de l’église

10/07 : 4 personnes René Ottari - 17/07 Maurice : 14 personnes - 24/07 : 4 personnes Daniel Totelin 31/07 : Colette 0 personne et en août 7/08 3 personnes en visite guidée - 14/07 20 personnes Sylvie Damagnez -

Salon du livre l’Argentière

Bande Baudissard : samedi 1 livre vendu et Dimanche Danièle Richard : 3 Baudissard et 1 Registre de paroisse et 1 Ristouras à 3€

Les conférences

Mardi 19 juillet à la mémoire de Loulou et mardi 2 août les femmes au travail pendant la guerre de 14-18. 60 personnes à chaque conférence.

St Laurent

Jeu de piste : vendredi 12/08 : 22 enfants ont joué dont 19 du centre social. Claude est venu pour donner et les réponses et les récompenses

Pains : Samedi 13/08 : au four 47 pains vendus au four et ds le parc

Dimanche 14/08 : Côté parc Mireille et Anita 100 pains vendus et côté village ds le pré 47 vendus soit 194 pains vendus = 970€. C’est le boulanger d’Eygliers qui ns a fourni la pâte et, de l’avis général, le pain était très bon. Merci aux boulangers : Hubert Brielle, Maxime, Christophe, Alain, Maurice.

Les sorties en montagne prévues, furent annulées. Pas une personne ne s’est manifestée !

 Projets

Exposition photo

Les photos sont prêtes. Michel Frison nous propose de faire l’exposition dans l’espace château. Nous demanderons à Stéphanie Davin de nous prêter les grilles pour l’accrochage. Les dates retenues sont : samedi 1° octobre et dimanche 2 octobre ainsi que samedi 8 octobre et dimanche 9 octobre de 15h à 18h pour les jours cités. Le 1° nous pourrions faire le vernissage (sans vernis à passer) vers les 18h avec un apéritif.

Mais ce mercredi 31 août la salle de l’espace château risque d’être prise en semaine 40, ce qui nous obligerait à enlever l’expo pour la remettre seulement en WE.

Film sur le village

Lors de la projection du film du cinéaste Simon Giraud sur le village de Vars, nous avions été séduits. En juillet nous avons commencé à travailler pour un film possible sur la Roche. Simon voulait une partie historique et une partie légende. Le lien de l’eau a permis de lier ces deux aspects : la Durance, le torrent, le lac. C’est-à-dire le débordement de la Durance en 1200 puis en 1400 qui a obligé les gens à quitter Rama pour la Roche, et pour d’autres endroits du Queyras.  Le débordement du torrent de la Fare, le Bouchouse, en 1957 et avec les documents photos de cette dernière date ainsi que les témoignages de riverains la partie historique du film se dessinait. Quant à la légende, nous avons choisi le rocher du Ristouras, qui, descendant sur les eaux du torrent de l’Ascension, s’est arrêté devant la chapelle de St Roch, la protégeant. Sylvie Damagnez a écrit une légende qui met en scène à la fois la Durance et le torrent. Elsa Giraud pour l’historique de Rama.

Les acteurs, c’est-à-dire les personnes interviewées sont : Yves Girard qui a assisté à l’inondation de sa maison située à côté du torrent. Francis Massieye la mémoire du village pour le lac. Maurice Duc par le savoir de son arrière-arrière-grand-père concernant l’inondation de la route en 1856 et par Registre de Paroisse, par Josette Lelievre habitante sur la RN 84.

Claude Casenave et moi avons travaillé en amont et aussi en voix off sur des images du film.

Vendredi 28 un spécialiste en Dronne a pris des vues de Rama, du rocher du Ristouras et du lac. Sa facture est de 250€ la demi-journée et celle du film avoisinera 1000€.

Nous avons pensé aux entreprises et commerçants du village pour un sponsor éventuel : Maçonnerie Démir Maçonnerie Patrice Mancini, société Extruflex, entreprise Lelièvre, le boulanger Yves Leboulanger, l’épicerie, Durance-Ecrins, Entreprise Malo, Le maçon Adamcyk, le Micky bar, le chalet du lac, La Routière du midi. J’enverrai un courrier à chacun. 

La forge

Nettoyer les abords du bâtiment pourrait se faire vendredi 23 septembre le matin. Michel fait faire des devis pour la démolition et la reconstruction. Nous sommes persuadés que l’arbre à cane actionnant la roue était situé à l’intérieur de la pièce forge. La reconstruction se fera à l’identique.

Les sentiers

Pose de lames directionnelles (2) et 2 poteaux dont un à replanter Esmières et samedi matin 24 septembre. Ces deux journées pouvant se terminer par un repas-grillade au lac. L’après-midi du dimanche 25 septembre, Maurice propose de nous conduire à Combe Mounière, direction Champoucel, où Yann Bavais a retrouvé un four à poix. Coordonnées GPS : N 44 44 22 et E 006 35 30 50. Altitude 1261m.

Mumuche remarque que le sentier de Loulou, qui part de la barrière sur la route du Lauzet, est envahi par les buissons. Ceux d’entre vous qui sont libres, nous rejoindront vendredi 23 septembre après-midi.

La semaine du goût avec l’école

Sans doute la semaine du 10 octobre.

Que diriez-vous de profiter du four chaud pour faire, dans la foulée, une centaine de tourtes aux pommes de terre à vendre. Soit 4 fournées. Possibilité d’en faire 50 au lieu de 100.

Marché de Noël

Conquise comme plusieurs d’entre nous, par l’ambiance du marché de Noël de Champcella, j’ai contacté Alain Donadiu, la personne qui a bâti les 7 chalets. Ma proposition de louer ces chalets semblait avoir son accord.

Hier, j’ai appelé Régis Ferré, qui n’est plus au comité puisqu’un nouveau groupe de jeunes s’est mis en place. J’ai appelé le nouveau président du comité des fêtes, Jérôme Bouquemont. Celui-ci étudie notre demande et nous répondra. Si c’est oui il vous faudra préparer votre clé de 10 et un marteau puisque les chalets sont en kit ! Le transport par camion de la mairie est accordé par notre maire. Le parc a eu l’accord général et les chalets étant mis au plus près de la route. A voir lorsque nous aurons la réponse. La date sans les gêner bien sûr. Nous aurons par eux, la liste des producteurs présents ce jour-là. Cathy suggère une participation du comité des fêtes ce jour-là. Proposition accueillie très favorablement.

Forum des associations

Samedi 17 septembre à Pelvoux. On pourrait se remplacer entre 10h à 18h.

 

Conférences d’automne

Les conférences de l’été ont eu un réel succès. De plus notre salle espace château, son grand écran, le vidéoprojecteur mis à la disposition de toutes les associations par la mairie (et grand merci à elle), facilite les choses !

C’est pourquoi nous pouvons envisager quelques animations certain mardi à 18h.

Mardi 4 octobre : Daniel Totelin nous parlera de l’Empereur Charles Quint

Mardi 2 novembre : Paul Billon-Grand expliquera l’origine des noms des lieux-dits

Mardi 6 décembre : projection du film Le facteur vie de Pablo Néruda

En février 2017 vers le 13, date anniversaire de la mort de Loulou, une conférence-souvenir.

 

 

Nous avons 10 ans en 2017

Que faire ? Toujours avec les motivations de l’association.

Comment fêter cet anniversaire ?

Un concours de dessin en liaison avec l’expo photo de Philippe, enrichie d’une photo de mariage ancien et d’un mariage récent. Appel à tous pour trouver une photo de mariage sur les marches de la mairie ou sur le porche de l’église de 1960 à aujourd'hui. Et aussi une photo de travailleurs aux champs de 1900 et une autre actuelle avec tracteur.

Une visite des hameaux avec Registre de paroisse par Claude habillé en curé. Une sortie botanique par Claude la grande Aunée de la Dure

Notre film

Une rétrospective de nos fêtes de 2007 à ce jour, en photo, idée de PP, adoptée. 

  

Départ d’Anita et de Stéphane.

Nous lui offrons une plante fleurie, en leur souhaitant une bonne santé à tous deux, partis pour être au plus près d’un hôpital, Grenoble en l’occurrence.

Des charcuteries, une tarte au fromage et aux courgettes, une soupe au pistou termineront la soirée jusqu’à 20h30.

                  

  

Agenda




Pour une prochaine exposition sur : "Le village d'hier et d'aujourd'hui à travers des photographies", nous recherchons des photos anciennes de la Roche de Rame. Prendre contact avec:

Colette Duc : 04 92 20 90 59 ou

Philippe Perrin : 06 72 90 31 71

 

Mardi 29 août à l'Espace Château

Réunion Patrimoine

Actualités


Télécharger
Réunion du 18/04/2016
réunion du 18:04:2016.pdf
Document Adobe Acrobat 77.1 KB

Inauguration du jardin des simples