Bienvenue à la Roche-de-Rame

Découvrez le patrimoine rochonnais


L'association Patrimoine de la Roche de Rame a pour objectif de maintenir, restaurer, promouvoir le patrimoine bâti et non bâti de notre commune.
La Roche de Rame est une commune du Pays des Ecrins.
Elle compte 820 habitants. Son territoire s'étend de 910 m d'altitude (la Durance à Pra-Reboul) à 2808 m (Pic du Haut Mouriare). Il comprend plusieurs lacs et se situe dans la zone Natura 2000 du steppique durancien et queyrassin.



AGENDA


Conseil d'Administration de l'association: réunion le vendredi 4 avril 9 heures à la salle des associations.


Sortie botanique au Fournel le dimanche 20 mai 2018


Exposition sur la Grande Guerre

Une exposition sur la Grande Guerre se tiendra, en novembre, dans la salle des associations. Des témoignages de grands parents  "qui se rappellent" seront la pièce majeure de cette exposition.


Souscription pour la restauration de la forge et du four de la Fare

Télécharger
Patrimoine depliant PDF pour la forge.pd
Document Adobe Acrobat 481.6 KB
Télécharger
Article du Dauphiné Libéré sur la forge.
Scan_16-04-2018_1138 DL la forege de la
Document Adobe Acrobat 639.9 KB

La forge de Gap

Il existe à Gap une forge, toujours active, qui est mue, comme celle de la Roche-de-Rame par la force de l'eau.

En voici quelques images. C'est évidemment à une autre échelle que notre forge. Merci à Michel Martin, propriétaire de cette forge qui nous a aimablement accueillis.

Actualités



Les conférences du mardi reprennent !



LA ROCHE-DE-RAME

 

Conférence organisée par l’Association du Patrimoine

 

Lundi 25 Juin, Salle des Associations 18 Heures

 

Entrée gratuite

 

L’Alpinisme, son histoire, son évolution.

 

Le métier de Guide, les métiers de la montagne.

 

 

 

Par Claude ALBRAND, Guide depuis 1969 A la compagnie des guides des Ecrins.

 



Conférence du Mardi 15 mai 2018

 

Françoise Homand : le sel

 

 

 

La salle était de nouveau bien remplie pour entendre Françoise Homand nous transmettre ses connaissances de géologue à propos du sel.

 

 

 

Le sel est un élément indispensable à la vie, et chaque être humain actuellement a besoin qu'on lui fournisse, directement ou indirectement, un total d'environ 250 Kg de sel au cours de sa vie. Toutefois la part strictement nécessaire au fonctionnement biologique n'est qu'une petite partie de cet apport, l'essentiel étant représenté par les utilisations industrielles du sel.

 

 

 

Le sel s'est formé, au cours des temps géologiques par l'évaporation d'une mer peu profonde, dans un climat chaud et peu humide. Ainsi se forment des roches appelées évaporites, comme le sel (chlorure de sodium) et le gypse.

 

De tout temps le sel a été l'objet de symboles (offrir le pain et le sel, la salière renversée près de Judas dans la célèbre Cène de Léonard de Vinci ...), et de supposés pouvoirs magiques.

 

 

 

Le sel est en effet indispensable à l'alimentation des hommes et des animaux (le sang humain en contient 9 g par litre). Pour les plantes le sel leur est aussi nécessaire, mais un terrain trop salé ne permet la pousse que de certaines espèces adaptées comme les salicornes.

 

Le sel est aussi utilisé depuis très longtemps pour la conservation des aliments, parce qu'il les déshydrate. On utilise le salage à sec, la saumure ou le saurissage (combinaison de salage et de fumage).

 

Le sel étant vital, les Etats n'ont pas manqué de le taxer. En France c'est la gabelle qui représentait au XVIIème siècle 6% du revenu royal. Supprimée à la Révolution elle a été rétablie par Napoléon et ne sera supprimée définitivement qu'en1945 (mais elle n'était plus perçue depuis longtemps).

 

Cette gabelle ne s'appliquait pas de la même façon partout, ce qui conduisait à la contrebande des faux-sauniers, contre laquelle luttaient les gabelous.

 

 

 

Le sel est aussi un produit industriel d'importance majeure.

 

Il est utilisé tel quel pour le salage des routes en hiver.

 

Il est aussi utilisé en chimie pour produire du carbonate de sodium, élément essentiel de la fabrication des verres, mais aussi de savons, de lessives, etc …

 

La production du carbonate de calcium libère le chlore du NaCl et ce chlore est utilisé pour produire du chlorure de vinyle à partir de l'éthylène et après polymérisation, du PVC, un des plastiques les plus courants.

 

Enfin, les cavités libérées par l'exploitation des mines des sel profondes sont utilisées pour le stockage de gaz.

 

La production française de sel génère 5000 emplois directs et indirects. En 2014 on a extrait en France 2 Mt de sel cristallisé et 5 Mt d'équivalent sel de saumure.

 

 

 

Les gisements de sel français se sont formés, soit pendant l'ère secondaire (trias) : Lorraine, Jura, Aquitaine. Soit pendant l'ère tertiaire (oligocène) : gisements d'Etrez , Tersanne ou Vauvert.

 

 

 

L'exploitation du sel se fait :

 

Soit dans des marais salants, au bord de la mer

 

Soit à partir des gisements : S'ils sont peu profonds, on peut créer une mine. Une seule est encore en exploitation en France, à Varangeville près de Nancy. S'ils sont profonds, on ne peut faire de mine, mais par un forage on injecte de l'eau qui dissous le sel et on pompe la saumure, qu'on pourra utiliser telle quelle ou évaporer par chauffage pour récupérer le sel. C'est cette dernière façon qui était utilisée depuis le néolithique, à partir de sources salées, mais les besoins de chauffage conduisaient à une déforestation.

 

 

 

 

 



cliquer sur la photo pour l'agrandir
cliquer sur la photo pour l'agrandir

La Nitrogène


Le livre de Philippe MASSE sur la Nitrogène est paru.

Vous pouvez l'acheter (12 €) à la Mairie ou à l'épicerie de

la Roche-de-Rame


Photo de Pascal Coquelet : le lac de la Roche-de-Rame Hautes-Alpes, cet hiver 2017-2018